Article mis en avant

Voyage dans les Rocheuses

Je viens de passer 15 jours dans les Rocheuses au pays de Paul et Norman Maclean. C’est un endroit merveilleux avec de superbes rivières. Petites ou grandes, elles abritent de très beaux poissons en quantités importantes suivant les endroits où l’on pêche, mais difficiles à leurrer ces dames des Rocheuses ! 3 Grosses m’ont sorti la soie jusqu’au backing sans que je puisse les voir.

La Currant

C’est une petite rivière semblable à celles qui coulent chez nous, 3 à 6 mètres de large suivant si il y a un barrage de castor où pas et qui s’écoule dans la Strawberry. Elle a parfois des berges encombrées par des saules où se cache une faune qui parfois peut surprendre comme un Moose, n’est se pas Daniel ?

Moose femelle pris sur le net comme celui qu’a pu voir Daniel

Les coups du soir et les prises sous les averses sont fabuleux. Voici quelques poissons pris.

Sur la Strawberry aussi

Le matin du 1er août, nous levons le camp pour la Green River. Direction Bridge Hollow Campground. Après avoir monter le camp, direction la rivière. Alors là, ça change. Rivière large et courants réguliers. Quelques moustiques, mais soutenables. Pas de poisson pour moi se soir là. Retour au camp pour le dîner et un petit whisky pour remonter le moral. Jean-Luc fait 2 beaux poissons.

Le lendemain fut meilleur pour moi à Little Hole.

Une journée et demi sur la Green River et on lève le camp de bonne heure pour la Henry’s Fork dans l’Idaho, car la route va être longue vers le nord. A 17h montage du camp, permis de pêche et une bonne bière chez Trouthunter où nous prenons également le dîner.

Le lendemain pêche, et là, les affaires se corsent. Après s’être habillé, on aperçois des gobages au milieu, donc, doucement on y va. Là, j’en prends une qui me tire toute la soie du moulinet en partant vers le large. Impossible de la retenir avec mon 11/100ème. Elle a pris sur un chiro noir cerclé argent, et tout d’un coup en voulant la brider un peu plus, « Claque », le fil me revient sans la pointe du bas de ligne. Il a fallut que ça m’arrive 3 fois avant que je sois sur que ça vienne du nœud qui glisse. Quelle poisse ! Je prends quand même 4 poissons dans la journée mais de taille plus réduite, alors que Fred fait de très beaux poissons.

A suivre

Article mis en avant

Cannes a mouche Bernard Rigal

La première fois que j’ai essayé des cannes mouche Bernard RIGAL, c’était au salon de la pêche à la mouche de Saint Etienne en 2015. C’est là que j’ai connu Bernard RIGAL. Il m’a fait essayé 3, 4 ou peut être 5 cannes a mouche en bambou refendu qu’il avait lui-même taillées. J’ai été stupéfié par leurs actions.

Au mois de juin de cette année, donc en 2016, j’avais besoin d’aller faire un tour dans le sud de la France, et passant par Toulouse, je me suis dit que c’était l’occasion de lui dire bonjour et de visiter son atelier.

La pêche, pour moi, c’est une passion depuis toujours, et la pêche à la mouche, que je pratique depuis 1983 n’est plus que la seule technique que je pratique, à tort diront certains, mais c’est comme ça. Je suis donc un passionné, mais Bernard RIGAL c’est autre chose.

Depuis de nombreuses années, il s’est consacré à la restauration du matériel de pêche ancien dont certaines pièces sont exposées en Angleterre et depuis le début les années 2012/2013, sa passion s’est tournée vers la construction des cannes en bambou refendu.

Passionné ! Bernard, oui ; mais bien plus que ça, car il ne laisse pas de place au hasard. Sortir une canne en bambou refendu prête à pêcher en moins de 20 heures je dirai presque que c’est un exploit. Toutes les manipulations sont rationalisées pour gagner du temps. Le gain de poids est également une obsession chez lui. Bambou alvéolé, et viroles en composite qu’il produit lui-même, lui font gagner du poids sans perdre l’action ni les caractéristiques du bambou. Aujourd’hui, il a mis au point une canne dont le poids est pratiquement égal à un carbone de même longueur. Bravo M. RIGAL.

Lorsque je l’ai rencontré, il n’en faisait pas commerce et je doute qu’il le fasse car je pense que ce qui l’anime c’est la recherche et pas le marché. Il m’a quand même cédé deux cannes pour que je les mette sur mon site de vente en ligne, et m’a demandé de ne pas pratiquer des prix exorbitants. « Ils sont malades de pratiquer de tels prix» m’a-t-il dit. Ces deux cannes sont vendues avec un certificat technique garantissant l’authentification des cannes.

Il a acquît un savoir qui ne doit pas disparaitre, espérons qu’il sache le transmettre.

Article mis en avant

Voyage pêche à la mouche en Pologne 2016

20160909-02

La boutique fut fermée du 4 au 12 septembre 2016 car je suis allé faire un séjour de pêche à la mouche en Pologne avec 6 amis du club mouche d’Angoulême sur le No Kill de la rivière San à Lesko. Mis à part le lundi (pluie toute la journée) la semaine fut belle et productive pour la pêche à la mouche. La rivière regorge de poissons. Truites et ombres partout en quantité importante.

Eddie, fut notre guide de pêche à la mouche sur la rivière  San en Pologne. Il connait parfaitement la rivière et nous a guidé chaque jour sur des spots différents. Sans canne, mais toujours prêt à nous passer la bonne mouche si la notre ne marchait pas, il nous a conseillé et donné ses astuces ce qui fait que tout le monde a pris de gros poissons, même Michel qui n’était pas venu pour faire un tableau mais pour apprendre; a sortie un bel ombre avec une canne à mouche Epéorus et les précieux conseils de notre guide Eddie.

 

dscf1158

Les truites étaient également présentes au tableau, en voici une que j’ai prise en nymphe à vue un jour où tout les poissons étaient dehors en activité.

dscf1145

La semaine fut trop courte, mais quel plaisir!

Wojteck  et Eddie les deux personnes qui sont sur place pour nous accueillir ont tout compris. Des poissons à profusion, un hébergement bien tenu, conçu pour des pêcheurs avec râtelier pour cannes, un châssis dans la chaufferie pour les waders et chaussures, 3 chambres de 2 lits avec salles d’eau dans chacune d’elle, une salle de repos avec tables de montage et une cuisine salle à manger dans laquelle des repas dignes de grands restaurants sont servi tous les soirs,et sandwichs à midi sur le lieu de pêche. Rien à redire. Bravo à vous.